Contact : 06 60 06 39 57 - 09 88 28 78 52 - Nous écrire

Blog

  • https://www.gahia.com/wp/wp-content/uploads/2016/05/IMG_0476.jpg
  • https://www.gahia.com/wp/wp-content/uploads/2013/07/iStock_000025378801_Small-150x150.jpeg
  • https://www.gahia.com/wp/wp-content/uploads/2014/06/Féminitude-recadré.jpg

Evolution ou pas :-)

Auteur: Véronique ALONSO

Date: 26/01/2015

iStock_000006185718XSmall

Ce matin, j’ai relu tous les articles que j’ai écrits.

Le constat est que tous datent. 🙂

Datent de différentes manières : certains parce q’ils sont loin, très loin d’aujourd’hui. D’autres parce que leur contenu total ou partiel n’est plus d’actualité.

Nous sommes en constantes et perpétuelles évolutions.

Certaines visibles, d’autres invisibles.

En prenant un peu de notre temps pour regarder autour de nous, nous pouvons les constater.

Quand j’ai écrit le texte « il est temps de rêver », nous étions en juin, en plein nettoyage de ce que certains d’entre nous appellent les vibrations basses (émissions énergétiques émises par les uns et les autres sur les uns et les autres).

Ces émissions n’existent plus aujourd’hui. Plus personne ne peut imposer énergétiquement quelque chose sur un être vivant.

Il ne reste à ce jour que nos propres croyances, nos propres illusions, nos propres peurs pour nous empêcher de VIVRE l’expérience que nous souhaitons VIVRE.

C’est à chacun de choisir maintenant.

Aucune influence extérieure à SOI n’est possible si vous ne le souhaitez pas.

Les évènements de Charlie Hebdo en sont l’exemple frappant. Nous sommes tous confrontés au choix : celui de VIVRE ou pas.

La masse a statué.

Malgré cela, certains continuent à appliquer le même modèle d’avant Charlie Hebdo : ce modèle de maintien dans la peur est tout aussi violent et violant que celui de tuer physiquement quelqu’un. C’est une mort de l’âme.

Maintenir quelqu’un sous le régime de la peur, c’est tuer ce quelqu’un. La peur empêche la réalisation de l’être.

C’est une superbe et merveilleuse invention et c’est une illusion de privation de liberté.

Même si c’est difficile à intégrer, nous avions tous choisi de vivre cette expérience de peur et de séparation.

Ce temps là est révolu.

Nous sommes libres. TOUS. Nous avons tous choisi de nous incarner ici et maintenant quelle que soit l’expérience que nous vivons et nous en avons fait le CHOIX.

Maintenant, nous pouvons tous choisir de changer cette expérience.

Il suffit de dire NON.

Pour ma part, mon choix est FAIT.

Et le vôtre ?

Nous n’avons pas besoin de savoir à l’avance vers quoi nous allons pour évoluer. Nous avons juste la nécessité de choisir, quel que soit le choix.

Le choix se réalise simplement : regardez et statuez.

Je choisis tous les jours, toutes les secondes de dire NON : à la violence, aux bercements des peurs, à la volonté de certains, à l’exploitation, à la destruction.

Je choisis tous les jours, toutes les secondes, toutes les nano secondes de dire OUI : à la JOIE, à la PAIX, à l’AMOUR que j’ai en MOI, qui EST MOI, qui EST.

Je choisis d’exprimer NON , dans la paix et la joie de qui je suis, quand quelqu’un ou quelqu’une souhaite m’emmener dans la séparation, le conflit, la lutte, les peurs, la honte, la culpabilité, la peine, …

Je choisis dans tous les instants de ma vie de dire OUI à la simplicité, à la joie, au plaisir d’être en vie.

Il n’y a pas besoin de grands actes.

Le choix c’est aussi et surtout des gestes simples : sourire à quelqu’un, prendre le temps de regarder autour de moi le matin, ne plus acheter certaines marques ou produits, n’acheter que ce qui me fait vraiment plaisir, m’habiller comme je le sens ou le ressens, prendre le temps d’une caresse, d’un baiser, se regarder dans les yeux dans le miroir et se dire bonjour, regarder son voisin dans les transports et lui sourire, s’installer sur sa terrasse et gouter à l’air frais, prendre le temps d’une promenade, humer les odeurs d’un joli plat, marcher moins vite, observer, regarder, écouter …

Des choses simples.

L’évolution ne nécessite pas de Révolution.

C’est à partir de gouttes d’eau que sont créés les océans.

Nous n’avons pas besoin de révolutionner le monde pour qu’il change.

Nous n’avons pas besoin de nous révolutionner pour changer.

Un simple regard suffit.

V.A. le 26/01/2015

Envoyer un commentaire


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter de Gahia

Suivez nos dernières publications et nos prochains évènements en vous inscrivant à notre newsletter.


Garantie sans SPAM